Message to all UAI constituencies - Madame Boutin


English (French text below)


I am deeply saddened to inform you of the death, at the age of 79, of Madame Anne-Marie Boutin, President of UAI from 24 October 1998 to 16 June 2017.

Anne-Marie, formerly a senior official of the French National Audit Bureau, long-serving President of the Agence pour la promotion de la création industrielle (APCI), was a model for all those who believe that enlightened and committed volunteering is vital for the smooth functioning of society. Anne-Marie was devoted to "her" Association in Paris, fighting – like so many other NGO leaders – against shortage of funds and inadequate understanding on the part of governmental authorities. This battle played its part in damaging her health.

I worked closely with Anne-Marie throughout her UAI Presidency, replacing her increasingly frequently in recent years when she was stricken by an evil illness that undermined her physical health but never affected her faith in UAI nor her wisdom in analyzing the Secretariat's reports. In 2017 she decided that her state of health obliged her to step down from the UAI Presidency, but she assured us that she intended to continue to support the organization by taking on the post of Vice President.

Her illness has dictated a different outcome, and we are deprived of a person who shone luminously, courageously, gracefully and intelligently.

Requiescat in Pace, Anne-Marie.

Cyril Ritchie, President of UAI



Français


C'est avec une immense tristesse que je vous informe du décès, à l'âge de 79 ans, de Madame Anne-Marie Boutin, Présidente de l'UAI du 24 octobre 1998 au 16 juin 2017.

Anne-Marie Boutin, ancienne Magistrate à la Cour des comptes de France, Présidente pendant de nombreuses années de l'Agence pour la promotion de la création industrielle (APCI), fut un modèle pour tous ceux et toutes celles qui croient que le bénévolat éclairé et engagé est capital pour la bonne marche de la société. Anne-Marie s'est dévouée à "son" Association à Paris, luttant – comme tant d'autres dirigeant(e)s d'ONG – contre le manque de moyens et la mauvaise compréhension des autorités gouvernementales. Cette lutte a contribué à miner sa santé.

J'ai travaillé étroitement avec Anne-Marie tout au long de sa Présidence de l'UAI, la remplaçant de plus en plus fréquemment ces dernières années lorsqu'elle a été atteinte d'une maladie cruelle qui sapait sa force physique, mais jamais sa foi en l'UAI ni la sagesse avec laquelle elle analysait les rapports du Secrétariat. En 2017 elle a décidé qu'elle était contrainte par son état de santé de se retirer de la Présidence de l'UAI mais elle nous a assuré de sa volonté de continuer à appuyer l'organisation en devenant Vice-Présidente.

La maladie en a trop vite décidé autrement et nous sommes privés d'une personnalité lumineuse, courageuse, pleine de grâce et d'intelligence.

Requiescat in Pace, Anne-Marie.

Cyril Ritchie, Président de l'UAI